Assemblée générale : anticiper le changement

AG AFIPH BEAUREPAIRE
Plus de 200 personnes étaient présentes, à l’Assemblée générale, qui se tenait à St Barthélemy sur le territoire de Beaurepaire en présence de Laura Bonnefoy, Vice-présidente du Conseil départemental déléguée aux handicaps.

Gérard Bect, maire de St Barthélemy, et Christian Nucci, Président de la Communauté de Communes de Bièvre Valloire, ont accueilli les adhérents lors des interventions d’ouverture. L’occasion pour eux de rappeler les liens étroits qui unissent le territoire de Beaurepaire avec l'Afiph, puisque de nombreuses collaborations ont été tissées avec  le FAM/FV /MAS « Grand Ouest » de Beaurepaire.

L’édition 2018 a permis aux adhérents de découvrir le chemin parcouru en une année de travail. Et ce chemin a été particulièrement riche, puisque de nombreux projets ont été engagés et de nouveaux services ont été créés pour toujours mieux répondre aux besoins des personnes handicapées accompagnées par l’Afiph et ce, dans les nouvelles politiques publiques inclusives.

C’est ainsi que les adhérents ont pu prendre connaissance de l’état d’avancement du Dossier Numérique Unique de l’Usager qui permettra d’accompagner les personnes tout au long de leur parcours de vie. Un point a également été fait sur la nouvelle politique des ressources humaines des travailleurs handicapés des Esat qui met en œuvre une politique particulièrement innovante puisqu’elle se rapproche de celle appliquée à n’importe quel salarié dans le milieu ordinaire, notamment en termes de droit à la formation. L’occasion, pour le coup, de faire un zoom sur l’activité d’Afiph Emploi Compétences, service de formation nouvellement créé par l’association et sur Afiph Trajectoires qui fédère l’ensemble des Sessad du département pour apporter une meilleure réponse aux jeunes handicapés. Après ces présentations un peu techniques, les participants ont pu partager un joli moment d’émotion avec les témoignages d’usagers accompagnés par l’Afiph, dans des établissements de l’Isère Rhodanienne. Une séquence qui a permis à chacun de découvrir le vécu quotidien des résidents.

La séance s’est conclue par le discours d’orientation prononcé par le Président de l’Afiph, Georges Vié. Intervention dans laquelle il se félicitait du virage pris par l’association avec : « Des équipes engagées et inventives qui proposent avec détermination, de nouveaux dispositifs véritablement inclusifs, notamment dans le cadre de la démarche « une réponse accompagnée pour tous». Des services vont permettre à de nombreux parents et personnes en situation de handicap « sans solution » de trouver enfin « une solution » et « de passer d’une logique de la place à celle du service, afin de proposer des alternatives et de véritables choix aux jeunes ou adultes handicapés et à leur famille ». Cette légitime ambition « inclusive », a-t-il poursuivi « ne doit pas masquer la nécessité de maintenir et de développer des places en établissements spécialisés. Il faut que les familles et les usagers aient le choix. Parce que, quand vous êtes parents, notamment d’une personne lourdement handicapée, vous avez le droit de penser que l’établissement a aussi ses vertus. Parce que ces établissements disposent de professionnels qualifiés et formés qui ont un savoir et une expérience de l’accompagnement du handicap. Ce a quoi, Laura Bonnefoy, Vice-présidente du Conseil départemental, a répondu en rassurant l’assemblée sur le fait qu’elle-même, en tant que médecin ayant eu à connaître la réalité du handicap, dans son activité professionnelle, était convaincue de la nécessité de maintenir des structures spécialisées tout en développant des alternatives d’accompagnement véritablement inclusives. Une intervention qu’elle a conclue en rendant un vibrant hommage à l’action des bénévoles et des professionnels de l’Afiph qui « accomplissent chaque jour, depuis plus de 50 ans, un travail essentiel au service de l’intérêt général, un travail trop souvent méconnu par le grand public ». C’est pourquoi, elle a rappelé en conclusion que : « le Département de l’Isère serait toujours un partenaire fidèle de l’Afiph pour l’accompagner et la soutenir dans ses actions et ses projets innovants ».

Les documents de l’Assemblée générale :